Découvrez vos nouvelles ministres de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Supérieur

Nouvelles ministres de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur

Dans le paysage politique français, deux nouvelles figures féminines se distinguent : Amélie Oudéa-Castéra et Sylvie Retailleau. Nommées respectivement ministres de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur, elles sont désormais en charge de piloter les politiques éducatives du pays. Mais qui sont-elles vraiment ?

Quels sont leurs parcours et leurs visions pour ces secteurs clés ? Cet article vous propose de découvrir ces deux personnalités politiques, leurs carrières antérieures et les défis qu’elles devront relever dans leurs nouvelles fonctions.

Amélie Oudéa-Castéra, une ministre aux multiples casquettes

Amélie Oudéa-Castéra est la nouvelle ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Avant cette nomination, elle a été ministre des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques depuis mai 2022.

Son parcours professionnel est marqué par des postes de direction chez Axa et Carrefour, ainsi que la direction générale de la FFT. Ancienne championne junior de tennis, Oudéa-Castéra est également co-fondatrice de l’association Rénovons le Sport Français, témoignant d’un engagement constant pour le sport.

Nouvelles ministres de l'éducation nationale et de l'enseignement supérieur

Les défis majeurs d’Amélie Oudéa-Castéra

Amélie Oudéa-Castéra doit relever plusieurs défis. Elle devra mettre en place des groupes de niveaux au collège pour favoriser l’apprentissage individualisé, créer une prépa-lycée pour préparer les élèves à l’enseignement supérieur et réformer le lycée professionnel pour mieux répondre aux besoins du marché du travail.

Lire aussi :  Identifier un master de qualité : guide pour choisir la meilleure école

La revalorisation du métier d’enseignant est également un chantier crucial. En parallèle, elle devra gérer la perspective de l’année olympique et pourrait être épaulée par des ministres délégués.

Sylvie Retailleau, une figure constante de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Conservant son poste de ministre du Supérieur et de la Recherche, Sylvie Retailleau est une figure incontournable. Ancienne présidente de l’Université Paris-Saclay, elle a tenté de démissionner en décembre 2023.

Elle a initié des réformes majeures comme celle des bourses sur critères sociaux et la création de « Mon Master ». Toutefois, des défis l’attendent, notamment sur le logement étudiant et le financement de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Jean Rouillard
Découvrez vos nouvelles ministres de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Supérieur
Retour en haut