Enseignement supérieur privé : le ministère envisage la création d’un label

Label enseignement supérieur privé

L’enseignement privé est en constante évolution et le ministère de l’Enseignement supérieur envisage désormais d’y apporter une nouvelle dimension. Un label pourrait bientôt voir le jour, visant à reconnaître et valoriser les établissements privés qui se distinguent par leur qualité pédagogique et leur engagement envers leurs étudiants. Cette initiative, encore à l’étude, pourrait bien changer la donne dans le paysage éducatif français. Découvrez dans cet article les enjeux et les perspectives de ce projet ambitieux.

Un label pour les formations du supérieur privé : un projet collaboratif entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le ministère du Travail

Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, en collaboration avec le ministère du Travail, envisage de créer un label spécifique pour les formations du supérieur privé. Ce projet ambitieux vise à recenser tous les labels existants tels que le RNCP, Qualiopi, les visas et grades. L’objectif est d’offrir une meilleure visibilité et reconnaissance aux formations privées de qualité, tout en garantissant une information claire et fiable aux étudiants et aux employeurs.

Lire aussi :  Révélations sur les salaires des étudiants et internes en médecine : combien gagnent-ils vraiment ?

Création d'un label enseignement supérieur privé

Les critères d’évaluation des formations pour l’obtention du label

Plusieurs critères seront pris en compte pour évaluer les formations. Une gouvernance transparente est essentielle, tout comme des frais d’inscription réalistes. Un taux d’encadrement adéquat avec une équipe pédagogique stable sera également exigé.

La ministre de l’ESR, Sylvie Retailleau, insiste particulièrement sur la stabilité de l’équipe pédagogique, considérée comme un pilier fondamental pour accompagner efficacement les étudiants dans leur parcours professionnel et pédagogique.

Création d'un label pour l'enseignement supérieur privé

Vers une simplification des labels existants

Un « grand ménage » des labels est prévu, avec la possibilité de voir disparaître les visas de licence et de master au profit des grades. Des tests sont actuellement menés auprès d’un échantillon de familles et de jeunes pour déterminer l’option la plus compréhensible.

Le nouveau label devrait être lancé en 2024, après quelques mois de tests visant à simplifier la vie des gens par rapport aux labels existants. Il n’y aura pas de plateforme dédiée aux formations labellisées, mais le nouveau label pourrait être affiché directement sur Parcoursup.

Jean Rouillard
Enseignement supérieur privé : le ministère envisage la création d’un label
Retour en haut