Loi immigration : à quel montant s’élève la caution pour les étudiants étrangers ?

Loi immigration à quel montant s'élève la caution pour les étudiants étrangers

L’accessibilité financière des études supérieures en France pour les étudiants étrangers a toujours été un sujet de débat. Cependant, avec l’introduction d’une nouvelle loi sur l’immigration, la situation pourrait changer. Cette loi pourrait avoir un impact significatif sur le coût des études pour les étudiants internationaux en France.

Dans cet article, nous allons décortiquer cette nouvelle législation et expliquer comment elle pourrait affecter les futurs étudiants étrangers désireux de poursuivre leurs études dans l’Hexagone. Restez à l’affût pour comprendre les implications potentielles de cette réforme sur votre projet d’études en France.

Impact de la nouvelle loi immigration sur les étudiants étrangers en France

La loi immigration, adoptée le 19 décembre dernier, suscite déjà des controverses. Elle prévoit un renforcement du contrôle de l’immigration étudiante en France, notamment par l’introduction d’une caution remboursable à leur départ.

Sans cette caution, aucun titre de séjour étudiant ne pourra être délivré, rendant ainsi les études en France plus coûteuses pour les étudiants non-européens. Cette mesure a été critiquée par les présidents de vingt universités françaises et les dirigeants de trois grandes écoles qui estiment qu’elle menace la compétitivité internationale de l’enseignement supérieur français.

Lire aussi :  Faire son Master à l’Université ou dans une grande école ? Voici la différence

Les frais d’inscription différenciés pour les étudiants non-européens

En plus de la caution, les étudiants hors Espace économique européen (EEE) doivent s’acquitter de frais d’inscription différenciés. Selon Campus France, ces frais varient entre 2.770 et 3.770 euros en fonction du diplôme universitaire visé.

Au printemps 2023, seules 13 universités françaises appliquaient intégralement ces droits instaurés en 2019. En comparaison, les étudiants de l’EEE paient des frais d’inscription allant de 175 à 570 euros par an. L’introduction d’une caution pourrait donc constituer un obstacle supplémentaire pour les étudiants extra-européens désireux de poursuivre leurs études en France.

Immigration caution étudiants étrangers

Discussion sur le montant de la caution pour les étudiants étrangers

La caution, introduite par la loi immigration, pourrait être un obstacle supplémentaire pour les étudiants non-européens. Cependant, Elisabeth Borne, Premier ministre, a souligné que le montant de cette caution pourrait faire l’objet d’un débat et même être dispensé pour certains étudiants par le ministre de l’Enseignement supérieur. Selon une étude de la Fédération des associations générales étudiantes, le coût moyen de la vie étudiante en France est estimé à 3.596 euros en Île-de-France et 2.972 euros en région pour l’année universitaire 2023.

Jean Rouillard
Loi immigration : à quel montant s’élève la caution pour les étudiants étrangers ?
Retour en haut