Polémique autour du recrutement d’étudiants pour conduire les tramways de la RATP

recrutement d'étudiants pour conduire les tramways de la RATP

La RATP, entreprise emblématique des transports en commun parisiens, a récemment lancé une initiative de recrutement d’étudiants pour piloter les tramways en Île-de-France. Cette démarche, inédite et audacieuse, vise à pallier le manque de conducteurs tout en offrant une opportunité professionnelle aux jeunes.

Cependant, elle suscite également des controverses. Certains y voient une solution innovante face à la pénurie de main-d’œuvre, tandis que d’autres s’inquiètent des risques potentiels liés à l’expérience limitée de ces nouveaux conducteurs. Dans cet article, nous explorerons les différentes facettes de cette initiative qui fait débat.

La RATP recrute des étudiants pour conduire les tramways pendant l’été

La Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP) a lancé une offre d’emploi estivale assez singulière : elle cherche à embaucher 29 étudiants pour piloter ses tramways durant la période estivale.

Les lignes concernées sont T1, T2, T5, T6 et T8. L’objectif de cette initiative est de garantir un service de transport continu pendant les mois d’été, lorsque bon nombre de ses employés réguliers sont en congés.

Cette proposition, publiée mi-février, vise également à permettre à un nombre suffisant d’agents de prendre leurs vacances. La RATP prévoit de former ces jeunes au pilotage des tramways dès le mois de juin afin qu’ils soient prêts à assurer le service entre juillet et août.

Lire aussi :  Pourquoi les étudiantes en médecine évitent-elles les spécialités chirurgicales ?

recrutement d'étudiants pour conduire les tramways de la RATP

Formation et conditions de travail des étudiants recrutés

Les étudiants sélectionnés bénéficieront d’une formation pour maîtriser la conduite des tramways. Leur mission principale sera d’assurer le bon fonctionnement du service durant l’été, notamment en veillant à la sécurité des voyageurs et au bon état du matériel. Ils devront également informer les usagers en cas d’incident.

Ce poste requiert un engagement sur plusieurs étés, avec une disponibilité lors de certains week-ends et vacances scolaires. Les horaires peuvent être décalés, avec des services pouvant commencer tôt le matin ou se terminer tard dans la nuit.

Pour ce travail exigeant, les étudiants percevront un salaire mensuel brut de 2800 euros, incluant une prime de précarité, les congés payés et un treizième mois proratisé.

Controverse autour de la proposition de la RATP

« La Gauche communiste écologiste et citoyenne » a exprimé des réserves quant à cette initiative, y voyant une tentative de la RATP de combler son déficit en conducteurs pour les Jeux Olympiques 2024.

Cette critique suggère que l’entreprise utilise ces emplois estivaux comme un moyen déguisé d’assurer le service pendant cet événement majeur.

Par ailleurs, la suppression récente de la fiche descriptive des missions sur le site de la RATP a suscité des interrogations. Ce document, qui détaillait les responsabilités et les conditions de travail liées à ce poste atypique, n’est plus accessible depuis le 6 mars, ajoutant une couche supplémentaire de controverse à cette proposition déjà contestée.

Lire aussi :  Vous êtes jeune ou étudiant ? Voici nos astuces imparables pour économiser !
Jean Rouillard
Polémique autour du recrutement d’étudiants pour conduire les tramways de la RATP
Retour en haut