Pourquoi les étudiants continuent de choisir l’enseignement, un métier sous-estimé mais essentiel ?

Etudiants métier enseignement

Dans un monde où les carrières technologiques et entrepreneuriales sont souvent mises en avant, il est intéressant de constater que l’enseignement reste un choix privilégié pour de nombreux étudiants. Pourquoi ce métier, parfois sous-estimé, continue-t-il d’attirer malgré ses défis ? Cet article se propose d’explorer les raisons qui poussent ces jeunes à choisir la voie de l’éducation.

Nous aborderons également pourquoi l’enseignement est une profession passionnante et essentielle, contribuant non seulement à l’épanouissement personnel, mais aussi au développement de notre société. Plongez avec nous dans cet univers dédié à la transmission du savoir.

L’enseignement en France : une profession en crise

En cette période de recrutement des enseignants, le procès des six adolescents impliqués dans la mort tragique de Samuel Paty met en lumière les défis auxquels sont confrontés les éducateurs. L’insécurité grandissante, illustrée par l’assassinat récent de Dominique Bernard à Arras, s’ajoute à un sentiment d’épuisement émotionnel et de perte de sens qui incite certains à abandonner leur vocation. Malgré ce contexte alarmant, 53 700 étudiants ont choisi de poursuivre leurs études en Master MEEF (Master de l’enseignement, de l’éducation et de la formation) pour l’année universitaire 2022-2023.

Lire aussi :  Baromètre Prépa 2024 : les dernières tendances en prépa révélées !

Etudiants métier de l'enseignement

Le parcours du Master MEEF et l’engagement des futurs enseignants

En dépit de la crise, les étudiants restent engagés dans leur voie. Les équipes de France 3 Bourgogne ont rencontré ces aspirants enseignants à l’Institut National Supérieur du Professorat et de l’Éducation (INSPE).

Alice, une future professeure de mathématiques, reste optimiste malgré les défis : « Les difficultés ne me font pas douter. Je relève le défi pour transmettre notre savoir. » Léa, en deuxième année de master MEEF EPS, souligne la pression liée au faible taux de réussite aux concours d’enseignement, mais reste déterminée à apporter sa contribution à l’éducation.

Etudiants choix métier de l'enseignement

Les convictions d’Alice et Léa face aux défis de l’enseignement

Alice, 23 ans, future enseignante en mathématiques, est consciente des difficultés mais reste déterminée : « Je ne me vois pas faire autre chose. Il faut relever le défi pour transmettre notre savoir. » Elle reconnaît la dévalorisation du métier, mais insiste sur son importance et sa passion.

De son côté, Léa, étudiante en master MEEF EPS, aborde la pression liée à la précarité grandissante de la profession et au faible taux de réussite aux concours. Malgré cela, elle reste convaincue de sa vocation : « On travaille beaucoup pour un métier qui nous plaît énormément. »

Jean Rouillard
Pourquoi les étudiants continuent de choisir l’enseignement, un métier sous-estimé mais essentiel ?
Retour en haut