Scandale : les lycées parisiens indignés face à la fermeture des classes préparatoires

Lycées parisiens classes préparatoires fermées

La fermeture de classes préparatoires dans les lycées parisiens suscite une vive indignation. Cette décision, qui touche un grand nombre d’établissements prestigieux de la capitale, a provoqué une onde de choc au sein des communautés éducatives concernées. Les réactions ne se sont pas fait attendre et le débat est vif.

Quels sont les enjeux de cette mesure ? Comment expliquer cette colère ? Cet article propose d’explorer ces questions brûlantes, en s’appuyant sur des témoignages. Restez avec nous pour comprendre les tenants et aboutissants de cette situation complexe et controversée.

Fermeture surprise de classes préparatoires littéraires : le cas de la cité scolaire Lamartine à Paris

La nouvelle a fait l’effet d’un choc au sein de la cité scolaire Lamartine, située dans le 9e arrondissement de Paris. Le 14 novembre dernier, l’établissement a été informé de la fermeture inattendue de son hypokhâgne, une classe préparatoire littéraire dynamique et bien remplie.

Cette décision soudaine n’est pas un cas isolé. D’autres établissements parisiens ont également vu leurs classes préparatoires supprimées sans aucune justification liée à des problèmes de recrutement. Ces suppressions semblent principalement toucher les établissements en périphérie parisienne, suscitant interrogations et inquiétudes quant aux motivations réelles derrière ces décisions.

Lire aussi :  Classement Pisa : Publication des nouveaux résultats ce mardi

Lycées parisiens fermeture classes préparatoires

Le profil des élèves de l’hypokhâgne de la cité scolaire Lamartine

L’hypokhâgne de la cité scolaire Lamartine, une classe préparatoire littéraire, compte cette année 46 étudiants venant d’horizons divers, dont un nombre significatif de boursiers. Loin d’être élitiste, environ un tiers des candidats ont une chance d’être acceptés dans cette classe. Une fois admis, chaque élève est soutenu individuellement pour progresser et optimiser son parcours académique.

Notons que cette hypokhâgne est « orpheline », c’est-à-dire sans khâgne (seconde année) sur place. Cela offre aux étudiants une opportunité unique de réorientation en fin d’année, contribuant ainsi à la diversité et à la flexibilité du système d’enseignement supérieur.

Fermeture classes préparatoires lycée à Paris

La réaction des enseignants face à ces fermetures

Face à cette situation, les enseignants du lycée Lamartine ont exprimé leur indignation en lançant une pétition en ligne. Ils dénoncent la suppression de classes préparatoires littéraires dynamiques et sans problèmes d’effectifs, qui jouent un rôle essentiel dans le paysage éducatif parisien.

Ces suppressions sont d’autant plus contestées qu’elles interviennent sans explication ni concertation préalable. Les professeurs soulignent également que l’hypokhâgne de Lamartine offre un accompagnement personnalisé aux élèves tout au long de l’année, avec notamment deux tutorats et des partenariats avec des institutions culturelles.

Jean Rouillard
Scandale : les lycées parisiens indignés face à la fermeture des classes préparatoires
Retour en haut